mercredi 15 septembre 2010

Des Hommes et des Dieux.

Histoire de me répéter, le nouveau of Montreal qui répond au doux nom de False Priest s'impose comme un des tous meilleurs de l'année, parce qu'il n'a peur de rien, même pas de la danse, ni de la dépression. Pitchfork a beau en dire du mal, ils les ont invité à jouer dans une... église. De la musique sacrilège dans un lieu de culte. Kevin Barnes comme un prêtre factice, et les autres comme ses disciples.
C'est donc l'esthétique léchée des Cemetery Gates de Pitchfork sur le "Sex Karma" d'of Montreal. Suivi de l'incontournable et immortel "Heimdalsgate Like a Promethean Curse".


















2 commentaires:

  1. sympa,
    écouté le dernier album de foals ?

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, sympa mais sans plus. Le premier était bien mieux.

    RépondreSupprimer