mardi 4 janvier 2011

High Fidelity.

Rappelez-vous il y a quelques années. Oui oui. Cette fille rencontrée à une soirée quelconque. Ses premiers mots avaient été quelque chose comme "elle est vraiment naze cette musique".Un sourire jaune et vous aviez répondu "ouais, j'ai fait la playlist". Elle aura rougit mais ne sera jamais revenu sur ses dires. N'empêche que la conversation était engagée. Vous vouliez savoir ce qu'il y avait derrière cette fille assez jolie, un peu trop mince, un peu trop pâle, qui porte la frange même si ça ne lui va pas, comme par principe.
Elle vous balance un définitif "moi j'aime bien Bright Eyes, je les ai découvert dans The OC. Les Libertines aussi. Ah et j'adore les Kills !". Intrigant.

Dans un élan de bonne volonté, vous essayez d'expliquer gentiment pourquoi les Libertines c'est nul. Que Pete Doherty a du charisme rien que parce qu'il est sale. Que c'est un groupe pour fille qui ne fait rien qu'à copier les Clash. Elle dira "ah oui j'aime bien les Clash aussi". Toujours plein de générosité, vous commencez à expliquer que dans cette musique indie, il y a beaucoup plus que ces quelques groupes mainstream, que vous aimez bien à part les Libertines. Et il y a deux semaines par exemple, vous avez découvert les Smith Westerns. Un groupe de lo-fi pop qui fait des tubes/hymnes niais mais trop cool. Purement 70s, qui rappellent les Beatles et T-Rex. Qui fait danser les épaules et tout le tintouin.
Elle n'a pas l'air de s'en soucier. Alors vous lui promettez de lui envoyer un moyen d'écouter le disque. Sûr qu'elle aimera.

Les retours sont excellents. Oui, elle aime cette candeur. Même si votre playlist était pourrie, vous avez gagné une certaine légitimité indie. Vous lui expliquez que grâce aux Smith Westerns, on peut briller en société, on peut frimer parce qu'on connait des groupes que personne ne connait, et ainsi de suite. Elle s'en moque. Elle se demande si "Dance Away" ne ferait pas une bonne chanson pour Gossip Girl. Ouais, sans doute.
Au concert des Kills dans les semaines qui suivent, où vous l'avez convié, pas invité. Vous concluez finalement. Mais vous savez très bien que ce sera éphémère comme tout. Ça ne durera pas longtemps, non, ce sera agréable mais court. Mais ce sera cool. Comme les Smith Westerns.

Les Smith Westerns récidive en 2011, signé chez Fat Possum avec Dye It Blonde, après un premier album ravageur. Et c'est cool, pas plus, pas moins.

4 commentaires:

  1. Les Libertines je trouve ça cool moi, ils ont fait un paquet de bonne chanson.

    Sinon, dans le genre discussion calme mais pénible, j'ai dû faire face à un mec qui me disait que Dylan ne faisait pas du folk mais du country-rock, qu'il n'avait jamais changé et que j'étais inculte de penser le contraire. J'ai eu beau lui prouver qu'il ne savait pas ce qu'était le folk, l'alcool l'avait rendu trop sûr de lui...

    RépondreSupprimer
  2. @Joris : et tu l'as pécho ou pas, au final ?

    @Vianney : ouais et alors ?

    RépondreSupprimer
  3. Chouette article :)

    RépondreSupprimer